À propos du CPDA

Le Conservatoire national des arts et métiers a été fondé par l’abbé Grégoire en 1974. “Perfectionner l’industrie nationale, valoriser les arts mécaniques, enseigner à tous et éclairer l’ignorance”, comme le souhaite son fondateur.

C’est au sein de ce grand établissement public d’enseignement supérieur et de recherche, que le Centre de préparation au diplôme d’Etat d’audioprothésiste (C.P.D.A.) voit le jour en 1957 : c’est le premier centre créé en France.

En association depuis 1985 avec Paris VII (Hôpital Lariboisière), ce centre est co-dirigé par les Professeurs Alexandre Garcia (Cnam) et Thierry Van den Abbeele (Université Paris Diderot). Il bénéficie ainsi de la double compétence " sciences physiques et médicale “, un atout pour son enseignement.

Le C.P.D.A. (Centre de préparation au diplôme d’Etat d’audioprothésiste) fait partie de l’Équpe pédagogique Nationale “Ingénierie Mécanique et Matériaux” (EPN4) du Cnam, qui pilote plusieurs formations d’ingénieurs en cours du soir et en apprentissage, dont le diplôme d’Ingénieur en mécanique option acoustique. La formation bénéficie donc des compétences des enseignants-chercheurs en Acoustique de l’EPN4, mais plus généralement des ressources pédagogiques du Cnam (informatique, gestion, mathématiques, électricité, électronique…). La partie médicale de l’enseignement est délivrée par les docteurs en Médecine de l’Hôpital Lariboisière. L’enseignement en audioprothèse est assuré par des professionnels reconnus.

0

ANNÉES D'EXISTANCE

0

UNITÉS D'ENSEIGNEMENT

0

ÉTUDIANTS ADMIS PAR AN

0

SEMAINES DE STAGES

Un enseignement adossé à des activités de recherche

L'équipe d’enseignants en acoustique et traitement du signal fait partie du Laboratoire de Mécanique des Structures et des Systèmes Couplés (LMSSC, EA3196). Ces actions assurent le maintien des enseignants chercheurs au fait des derniers développements, de par leur implication dans la recherche technologique. Les travaux qui y sont menés concernent la synthèse temps-réel de champs sonores 3D, l’imagerie acoustique, la modélisation numérique d’instruments à vents, et l’intelligence artificielle pour l’audio. Sur les aspects de lutte contre le bruit et de traitement des nuisances acoustiques, le laboratoire a mis au point des outils de caractérisation fine et de contrôle de rayonnement des sources industrielles (traitement de signal, application au secteur automobile).

Le service O.R.L. de l’Hôpital Lariboisière exerce une activité clinique couvrant tous les axes de la discipline. Toutefois, c’est dans le domaine de l’otologie que le service conduit des activités de recherche particulières. Ces recherches sont centrées sur la physiopathologie de l’oreille interne, sur la plasticité des voies auditives centrales et sur le fonctionnement de l’opithelium de l’oreille moyenne. Le laboratoire où ces travaux sont menés est intégré à une unité CNRS.